top of page
  • Photo du rédacteurAnaïs

Voyager seul pour mieux se connaitre


voyage à New York

Je profite d'un nouveau voyage en solo, et d'être à l'aéroport pour mettre à jour ce post.

Vous savez maintenant à quel point j'aime voyager seule. Mais chaque nouveau voyage son lot de questionnements. Pourquoi partir seule? Tout simplement parce que je suis la personne qui me connait le mieux, avec qui j'ai le plus d'affinités, avec qui j'ai la même façon de voyager LOL. Ça vous paraît absurde? Pas autant que les messages que je reçois à chaque nouveau départ mdr. Au moins là, je prends les devants!


J'ai toujours voyagé seule, d'ailleurs la première chose que j'ai à 18 ans lorsque j'ai eu mon permis, enfin plutôt ma voiture, c'est charger le coffre et prendre le large!

Vous allez rire, mais ma première destination en solo, c'était... Sète! Mdr quel exotisme... Mais la Nîmoise que je suis n'avais pas beaucoup quitté son territoire à l'époque, car je n'avais jamais voyagé avec mes parents. Donc à part la fac, Montpellier car j'y avais mon appart (et les discothèques ahahah), les Cévennes comme destination de vacances quand j'étais petite, toute découverte devenait une nouvelle aventure. Je me rappellerai toujours ce sentiment de liberté et de joie lorsque qu'à l'époque, j'ai pris le volant de ma petite 106 (qui tomba 1000 fois en panne en une année d'ailleurs) pour tailler la route!


Je partais dès que je pouvais découvrir de nouvelles contrées. Puis en mai 2008, mon diplôme d'Art appliqués en poche, c'est a Londres que je pose mes valises. Mais le climat, la barrière de la langue, le manque de moyens financiers et mon jeune âge certainement, ont été difficile à vivre, et je suis rentrée au bout d'une semaine... Deuxième tentative de départ longue durée, l'année d'après. Tout était prêt pour partir en Working Holidays en Australie. La chaleur cette fois, du moins une grande partie du temps. Départ prévu en Septembre, je peaufine mon voyage bien déterminée à mettre les voiles une bonne fois pour toute... Entre temps, le statut d'auto-entrepreneur voit le jour, et je crée ma petite entreprise en Avril 2009. J'y vois l'occasion de commencer à gagner un peu d'argent avec la photographie dans le but de mettre encore des sous de côté avant le grand départ. Sauf que je n'avais pas prévu le succès que j'ai rencontré à mes débuts... Très vite, les contrats s'enchaînent, et l'on me propose une exposition aux Galeries Lafayette à l'occasion d'un évènement national sur la thématique "Femme d'influence". Une commande de 10 portraits, exposés partout aux Galeries Lafayette de Montpellier. Je ne remercierai jamais assez Philippe Lallart, directeur à l'époque, de sa confiance! Les dates tombent. Septembre 2009, le mois de mon départ... Je réfléchis pendant des jours, tiraillée entre l'envie de partir et la curiosité de rester, pour voir ce que cette expo me réserve...

Je suis mon instinct et je reste! Des retombées inespérées, et une affaire bien lancée... Quand j'y pense, j'en suis tellement fière. Aujourd'hui, la photographie est mon métier et je sais que j'ai saisi ma chance cet instant précis, avec ce choix qui s'est imposé à moi. Ce que je ne savais pas encore, c'est que ce travail allait m'offrir la chance de voyager, et une liberté incroyable! J'ai construits, pierre après pierre, la vie dont je rêvais.


Je voyage pas mal en France et en Europe de mes 22 à mes 26 ans, puis c'est en avril 2013 que je fais le premier long courrier de ma vie, direction les USA pour un road trip dans l'ouest américain, avec un ami. Et là, je tombe en amour du voyage. Découvrir de nouvelles cultures, des paysages somptueux, voler au dessus des nuages... Je rentre la tête pleine de rêves, le mois d'après je commence une histoire d'amour avec mon partner in crime, avec qui je découvre le monde depuis. Plus que 40 pays visités sur (presque) tous les continents, (nous n'avons jamais posé le pied en antarctique pour l'instant), des souvenirs de voyage magiques, des expériences inoubliables, des coups de flip, des galères, des rencontres, tout ce qui fait du voyage une aventure extraordinaire. Je ne ME remercierai jamais assez d'avoir fait entrer le voyage dans ma vie! Des concessions, des sacrifices financiers, mais le plus grand enrichissement que l'on puisse connaître à la clef:

la connaissance de soi, de l'autre, le partage, l'émerveillement, la curiosité, l'inspiration, enfin bon je peux vous écrire 10 pages de ce que le voyage m'a apporté...


Mes aventures en solo

Comme vous le savez tous (ou pas), je suis tombée en amour de New York lors de mon premier voyage en Avril 2015. Depuis, l'envie d'y vivre, ou du moins d'y venir le plus souvent possible ne m'a plus quitté! (Vive la New Yorkite, pathologie grave du déchirement à chaque retour de la Big Apple :D). Le déclic s'est fait à mon retour d'Australie (justement) en mars 2017. En avril 2017, je décidais de partir seule à New York, alors que j'étais en couple. Ça a beaucoup intrigué tout mon entourage, alors cet article a pris forme au fil des jours, un peu dans le métro, sur les bancs de l'école

(je m'étais inscrite dans une école anglophone pour perfectionner mon anglais), puis j'ai enfin réussi à le finaliser en sortant des cours, à Central Park (vis ma vie de New Yorkaise!). Partir seule est une envie qui a mûri dans mon esprit pendant plusieurs années et mon coup de coeur pour la big Apple a concrétisé ce rêve... Ma saison de mariage commençait plus tard cette année là, j'ai donc senti le moment venu. Partir, vivre une aventure hors du commun, sortir d'un schéma de vie linéaire, bien que ma vie soit loin d'être ennuyeuse, la routine reprends vite le dessus. J'ai cependant conscience de la chance que j'ai, de partir souvent, de vivre de ma passion et de partager tous ces moments importants de vos vies.


Voyager à New York en solo
New York, un coup de foudre.

Lorsque l'on se retrouve face à soi-même dans un pays étranger, on ne peut plus mettre ses émotions en sourdine. On ne peut pas fuir, on ne peut pas se reposer sur l'autre, on n'a qu'une chose à faire: Assumer, prendre sur soi, se dépasser, s'écouter.


Quand j'ai annoncé à mes amis, ma famille, que je partais sans mon amoureux pendant un mois, je pense que certains m'ont pris pour une inconsciente, une égoïste, ou bien pire!

Mais pour moi, c'était l'occasion de passer à l'action après avoir tant rêvé. Une pulsion, en envie si forte qu'en quelques jours, mon chéri me donnait son aval, je réservais l'école et mes billets. Oui parce que partir seule c'est bien, mais je voulais également mettre ce temps à profit pour reprendre mes études! Mon anglais scolaire bien médiocre avait grand besoin d'être amélioré! Cette expérience a été enrichissante, cela m'a permis d'aller au delà de mes limites. En côtoyant des personnes qui ne me connaissaient pas, j'ai vraiment eu le sentiment de pouvoir me réinventer, de réécrire ma vie, le temps de quelques jours. Les partages et rencontres ont été plus "intenses" que dans la vraie vie car nous savions que le temps passé ensemble était éphémère, et les moments de "galères" nous ont unis. Dans ma classe, j'étais la plus jeune. Des papas, des chefs d'entreprises en quête de renouveau, des mamans et femmes mariées! Je n'aurai jamais pensé avoir une telle diversité! Aucuns français, mais des Brésiliens, Japonais, Allemands en majorité.


Je pense sincèrement que savoir être seul a de nombreuses vertues. Se lancer un défi, ré apprendre à se connaître, se ressourcer, se structurer se remettre en question sont tout autant de phases que j'ai traversé en vivant ces quelques semaines loin de tout. Les deux premiers jours ont été difficiles avec la fatigue, le jetlag, puis savoir que j'allais être loin de ma moitié pendant si longtemps a été difficile. Mais je pense que ces moments favorisent non seulement la découverte de soi, mais aussi l'acceptation de ses limites,

et conduit à agir de manière raisonnée. Cela permet de prendre conscience à quel point les petits bonheurs du quotidien avec "l'autre" doivent être vécus comme une chance, et savourés tels quels. Accepter les défauts également, mon chéri a une fâcheuse tendance à râler, pour tout et n'importe quoi. Mais dieu sait que le premier jour, je rêvais de l'entendre se plaindre! Partir pour mieux se retrouver, soi mais aussi avec LUI.


Depuis j'ai voyagé seule en Martinique, Guadeloupe et Mexique pour des mariages, en Irlande l'année dernière pour une semaine full randonnée, et j'ai remis le couvert en novembre, 120 km de randonnée et d'introspection à La Réunion.


Le voyage est pour moi mon échappatoire, un moyen de me sentir plus vivante que jamais. Il m'a construit jour après jour, et il est ma plus belle source d'inspiration, mon meilleurs psy. Il m'a beaucoup apprit, sur moi-même, sur les autres. Je vous invite vraiment à vivre votre vie à 200%. Vivez vos rêves, entreprenez, sortez des sentiers battus. C'est en vivant hors de votre zone de confort que vous vivrez les expériences les plus incroyables! Vivre quelques uns de ces voyages seul vous apprendra à les apprécierencore mieux à deux, entre amis, en famille... Toutes ces jolies expériences que la vie nous offre et qui la rende si précieuse! Nourrissez-vous de la beauté de la nature, de la richesse des échanges avec l'autre, occupez-vous de ceux qui sont dans le besoin, regardez ce qu'il se passe autour de vous et prenez conscience de cette chance que nous avons vivre en France!


Je termine ce post avec deux citations que j'adore:


"Le plus beau Voyage est celui que l'on a pas encore fait", Loïc Peyron

"Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais", Oscar Wilde


Merci pour ceux qui auront lu cet article jusqu'au bout, n'hésitez pas à partager vos expériences et votre avis en commentaire!


Anaïs


Randonnée Vert Roche bouteille, la reunion
La Réunion.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page