Me contacteranais.armand.petrier@gmail.com / +33 6 68 39 02 81

Copyright © 2009-2019 Anais Armand-Pétrier Creative Wedding Photographer - Based in Bessan / Travel worldwide - 

  • Facebook - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Saison 2018, l'heure du bilan.



C'est un post très personnel que je vous livre aujourd'hui. Mettre à plat une saison chargée, apprendre de mes erreurs et rectifier le tir pour 2019. Vous le savez, cette saison à rallonge touche à sa fin. Plus que deux petits mariages et je pourrai enfin souffler, vivre en slow life...



Le 10 février 2018, commençait une saison riche en voyages, partage, émotion & bonne humeur. Un premier mariage civil en hiver, dans la région, suivi quelques jours plus tard d'un voyage incroyable en Martinique pour l'elopement de Elise & Yann, avec pour toile de fond le rocher du diamant. Un rêve éveillé dont j'ai eu du mal à me remettre!


S'en ai suivi des mariages tous plus beaux les uns que les autres, aux quatre coins de la France. En Occitanie bien sûr, mais aussi dans le Roussillon, dans l'Aveyron, en Vendée, dans le Tarn, enfin bref, on peut dire que j'aurai vu du Pays!




On fait le bilan


A la fin de chaque saison, je suis envahie par tout plein de sentiments...


Tout d'abord, la nostalgie, c'est la période ou je reçois vos petits mots d'amour et remerciements, et je me dit que j'ai une chance inouïe de partager tous ces moments avec vous... Que je recommencerai bien, que je n'ai pas pris le temps de faire un petit selfie à l'apéro avec mes petits mariés, mais je me console en me disant que bientôt, je reverrai certains d'entre vous pour immortaliser d'autres jolis moments de votre vie.


C'est aussi un sentiment de soulagement, il est temps pour moi de souffler, de vivre au ralenti et de revoir mes proches. Car pour immortaliser vos jolis jours, je suis privée de 8 mois de Week-ends (Caliméro sort de ce corps lool). Non mais vraiment, ne croyez pas que je me plains, mais vivre en décalage, être souvent sur les routes c'est parfois un peu difficile.

Des petits bouts rejoignent la famille, et je ne les rencontre que quelques mois plus tard, limite ils marchent déjà! L'angoisse... C'est la que tu te dis ma vieille, tu as 32 ans, et tous tes "petits"cousins ont déjà repeuplé la planète que tu n'as même pas commencé à créer ta propre famille. Pas toujours facile d'en prendre conscience. Etre photographe de mariage est un bonheur immense, mais cela demande tout de même quelques petits sacrifices...


Puis être entrepreneur, c'est choisir la liberté, mais vivre un peu dans le stress à chaque fin de saison jusqu'à boucler la prochaine! La grande question c'est ferais-je aussi bien en 2019?

Car en réalité, toute notre vie en dépends. Pas de contrats, pas de chocolat!


Se remettre en question, la clef de la réussite!


Etre créatif c'est savoir se remettre en question, faire preuve d’initiative et d’imagination pour se renouveler et séduire de nouveaux clients. Mon travail a considérablement évolué au cours des dernières années, ceux qui me suivent depuis mes début y ont vu un virage à 180°. J'ai beaucoup appris de mon métier. Cela fait (déjà) 9 ans que je suis photographe,

7 que je me suis spécialisée dans le reportage mariage, 3 que j'ai décidé de laisser peu à peu de côté les shoot en studio, les clichés posés, et les couleurs flashy pour laisser place à un style plus spontané et photo-journalistique. Les nombreux voyages de ces 5 dernières années ont forgé mon renouveau photographique. Immortaliser le vrai, capter les émotions et vos jolis moments sans artifices. Vous laisser évoluer au fil des séances plutôt que d'orchestrer. Saisir ces petits instants de vie. Rendre l'ordinaire extra-ordinaire.

Affuter mon oeil pour rendre votre quotidien encore plus beau qu'il ne l'est déjà.

Apprendre, me perfectionner. Partager et entretenir mes réseaux sociaux pour séduire, savoir donner un peu de soi pour fidéliser. Prendre le temps de peaufiner cette nouvelle identité. L'assumer, essayer de ne pas "perdre" les familles qui me confient leurs souvenirs depuis mes débuts. Croyez-moi, c'est un vrai défi!Et je vous remercie d'être aussi nombreux à m'accorder votre confiance, de m'apporter autant de bienveillance.

Cette phase d'évolution et de remise en question, tout autant bénéfique qu’effrayante,

est essentielle pour évoluer et ne pas rester sur ses acquis.


Mais... Il est temps pour moi de penser à l'avenir. Et revenir à l'essentiel.


Pour toutes les raisons que j'ai évoqué plus haut, je vais donc revoir petit à petit ma façon de travailler. Cela fait quelques années que je le dis, mais après un petit passage à vide ces dernières semaines, je ressens le besoin de changer de cap. Revoir mes priorités.

Mon métier, je l'ai toujours fait passer avant tout. Mais peut-être est il temps de penser un peu plus à mon avenir. Enfin notre avenir.

J'ai la chance d'avoir enfin trouvé ma moitié et nous avons envie, tous les deux mains dans la main, d'avancer vers de nouveaux horizons. Prendre plus de temps pour nous, mettre en place une nouvelle philosophie de vie et fixer de nouveaux objectifs personnels et professionnels pour vivre cette vie dont nous rêvons. Aujourd'hui, je suis fière, car après des années de remise en question, mon chéri a décidé il y a quelques temps déjà de se reconvertir. Il se lance donc lui aussi dans le monde de l'image.

Nous devenons donc complémentaires, une photographe, un vidéaste, un avenir professionnel commun qui s'ouvre à nous...

Nous proposeront à partir de l'année prochaine des packages photo / vidéo, le temps de bien se former, de se construire et de trouver un nouvel équilibre.

Mais ce virage, ce n'est pas pour travailler plus. Non, l'idée est plutôt de travailler mieux. Limiter le nombre de mariage, revoir nos priorités.

A quoi bon travailler plus pour gagner plus, pour au final, ne pas prendre le temps de vivre?

Nous allons calculer juste de combien nous avons besoin. Fixer un objectif, s'y tenir, l'atteindre puis arrêter. Et vivre. Profiter. Fonder une famille. Voyager, découvrir, s'inspirer, jouir d'une vie plus simple, tournée vers l'essentiel. J'ai toujours entendu mes parents faire des plans sur la comète. Ils imaginaient vivre leur vie lorsqu'ils seraient à la retraite. Ou plus tard. On a jamais pris de vacances tous les quatre. La vie en a décidé autrement. Maman est partie à 34 ans. Hors de question de reproduire ce schéma. J'ai déjà parcouru une vingtaine de pays et ne n'ai pas l'intention de m'arrêter de si tôt! Même pas lorsque j'aurai un enfant, au contraire. Je sais que le chemin sera parsemé d'embuches, mais ma vie a été une succession d'épreuves, qui m'ont mené la ou je suis, et aussi à cette réflexion.

Dans la société de (sur) consommaton dans laquelle nous vivons aujourd'hui, nous sommes malgré nous pris au piège. Nous voulons toujours plus, nous passons notre temps a courir après ce que nous avons pas, en rêvant de ce que l'on pourrait avoir. Mais l'essentiel nous l'avons. la vie, la santé. Et je crois qu'il est temps d'en profiter. Mais promis, encore quelques jolies séances programmées avant la trève hivernale!


Et si vous avez pas encore pris votre rdv, c'est le moment!


A très vite!


Anaïs




#mood #mondaymood #photographer #lifestylephotographer #lifestyleblogger #blogger #personnal #bonjourmotivation #newobjectifs #enroutepour2019 #weddingphotographer